Bienvenue chez « LABI »

Au Japon, il existe plusieurs grandes enseignes qui rassemblent dans un seul et même endroit les équivalents de nos Darty, Fnac, Boulanger et compagnie. « LABI » en fait partie, et son magasin de Shibuya s’étale sur pas moins de 7 étages: un véritable temple de la consommation et du modernisme, dans lequel se promener devient une expérience atypique tellement on ne sait plus où donner de la tête entre les milliers de machines et gadgets en tout genre, dont l’ingéniosité à la japonaise nous laisse parfois pantois.

Mini lave-vaisselle pour célibataire (ou ceux qui n'ont pas de place chez eux)

Mini lave-vaisselle pour célibataires (ou pour ceux qui n’ont pas de place chez eux)

Mais ne nous emballons pas trop vite, on trouve aussi des trucs beaucoup moins pratiques, et au design parfois… étonnants.

Les lave-linges futuristes qui donnent l'impression que vous envoyez votre linge dans l'espace...

Le lave-linge futuriste qui donne l’impression que vous envoyez votre linge dans l’espace…

Le grille-pain japonais, pas encombrant du tout...

Le grille-pain japonais, pas encombrant du tout…

Le réfrigérateur japonais aux multiples tiroirs, un peu austère certes, mais écolo !

Le réfrigérateur japonais aux multiples tiroirs, un peu austère certes, mais écolo !

Ce que j’aime bien aussi dans ces magasins, c’est qu’il y a souvent des animations. J’ai ainsi pu repartir avec une pochette plastique décorée que m’a offert un animateur au pied de l’escalator. Il m’a même laissé le choix du cadeau entre cette pochette et un paquet de mouchoir customisé (à moins de s’appeler Atchoum, d’être nain et de jouer dans Blanche-Neige, je vois pas bien qui choisirait les mouchoirs, mais bon…).

J’avais bien choisi mon jour pour déambuler chez LABI car l’animateur du stand Nespresso a également été fort sympathique à mon égard en m’offrant deux tasses de café (la première à la japonaise, avec du sucre et sans doute un peu de lait, la deuxième comme je le préfère, bien noir et sans rien dedans). Du coup, on s’est un peu tapé la discute en « anglo-japonais »: il m’a dit qu’il aimait le cinéma français (Jean Gabin, Godard, mais pas Brigitte Bardot), et il s’est bien marré lorsque je lui ai demandé si le thé empêchait de dormir, parce que je n’arrivais pas à mettre la main sur des tisanes.

Bref, je ne suis restée qu’une vingtaine de minutes dans ce magasin, mais c’était assez pour repartir avec un chouette cadeau et du bon café dans l’estomac !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Bienvenue chez « LABI » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s