Okonomiyaki a Tsukishima

Vendredi dernier très chargé, deuxième partie ! Après avoir déjeuné avec mon oncle (je rêve encore de la galette poulet cumin la nuit…), je me suis mise en marche pour l’extrême-Nord de Tokyo, au-delà même de la circulaire Yamanote line, pour aller chercher ma petite cousine à la sortie du lycée franco-japonais qui se trouve près de la station Itabashi. Certes une petite trotte, mais ce n’était jamais que ma troisième heure de marche de la journée, après avoir fait Shinjuku—Mejiro—Ikebukuro—Mejiro le matin-même…
J’arrivai au lycée avec une demi-heure d’avance, en dépit du fait de m’être une fois de plus totalement perdue, l’occasion de recevoir une nouvelle leçon de gentillesse et de serviabilité de la part d’une grand-mère japonaise qui, lorsque je lui ai demandé mon chemin, a non seulement discuté pendant 5 minutes avec un livreur pour avoir les directions, mais a ensuite marché pendant un bon quart d’heure avec moi, pour me laisser juste en haut de la rue que je n’avais qu’à descendre pour arriver au lycée. On ne s’habitue jamais à tant de gentillesse, jamais. Cette grand-mère et son petit chien Nana seront probablement la première chose qui me viendra désormais à l’esprit à chaque fois que j’aurais besoin de retrouver foi en l’humanité…
Bref, je réussis donc à trouver le lycée, à récupérer ma cousine à la sortie, et ensemble nous nous dirigeâmes sans plus tarder vers Tsukishima, le quartier spécialisé dans les okonomiyakis et les monjayakis (à peu près la même chose mais en plus liquide), avec une rue bordée de restaurants ne servant que ça ! Comme ces derniers avaient l’air de tous se valoir, nous sommes entrées dans l’un d’entre eux qui avait l’air sympa: il a fallu se déchausser avant de s’asseoir sur des petits coussins devant la plaque chauffante; puis Elisa a choisi un okonomiyaki aux champignons, et moi le plus basique à l’oeuf. Quelques minutes plus tard, on nous amenait la fameuse préparation dans un bol, et c’était à nous de faire le reste ! L’occasion pour Elisa de me prouver qu’être née au Japon ne signifie en aucun cas être capable de faire un okonomiyaki ressemblant à quelque chose, comme vous pourrez le voir dans cette vidéo…
Mais aussi ingrat que puisse être son physique, l’okonomiyaki est un plat absolument délicieux, et particulièrement appréciable lors d’une froide soirée d’automne ! (っ˘ڡ˘ς)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Okonomiyaki a Tsukishima »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s