Un trimestre au Japon

Je me souviens comme si c’était hier de mon arrivée, quelque peu rocambolesque, à l’Université des langues étrangères de Tokyo le mercredi 24 septembre, à la tombée de la nuit. Et pourtant, c’était il y a déjà trois mois, un trimestre, une saison, presque.
Si l’on m’avait dit à ce moment-là que mon blog afficherait plus d’une trentaine d’articles et quelques 1785 vues depuis les quatre coins du monde, je ne l’aurais sûrement pas cru. Je profite donc de cet « article-bilan » pour remercier toutes les personnes qui m’accompagnent en pensée depuis trois mois en suivant mes aventures nipponnes, et sans lesquelles ce blog aurait peut-être déjà rejoint le cimetière des blogs de 3A vaguement entamés et aussi vite oubliés. J’aimerais adresser un remerciement spécial à mon lectorat le plus assidu, ma famille, et tout particulièrement à mes grands-parents, qui me donnent la motivation nécessaire et guident ma plume dans chaque article que j’écris et qu’ils seront probablement les premiers à lire.

Voici donc un retour en images sur mon premier trimestre au Japon, en 30 photos minutieusement choisies et qui sont, selon moi, les plus représentatives de ce pays fascinant tel que je l’imagine aujourd’hui.
J’ai choisi d’organiser ce diaporama en plusieurs parties, car c’eût été une folie de réduire le Japon à de simples clichés, aussi religieusement choisis fussent-ils. Car durant les trois mois qui viennent de s’écouler, ce n’est pas un, mais des mondes que j’ai découvert.

  • Le monde de la nuit. Tout le monde connaît l’expression, mais il faut l’avoir vécu soi-même pour comprendre ce qu’est une « ville qui ne dort jamais ». Marcher pendant des heures dans les rues animées, au milieu des gratte-ciels de Shinjuku, des écrans géants de Shibuya, des façades toutes illuminées des grands magasins. Se sentir grisée par toutes ces lumières et ces effluves, la foule qui grouille, les salarymen en costume ayant laissé leur sériosité sur les banquettes d’une izakaya, les éclats de rire des Japonaises à la voix aussi haut perchée que leurs talons, les apostrophes des serveurs cherchant à vous attirer à l’intérieur de leur restaurant… Se sentir plus libre et vivante que jamais car vous savez que même à deux heures, dans la plus sombre des ruelles, il ne vous arrivera rien car vous êtes au Japon et qu’ici l’insécurité n’est pas un sentiment ordinaire.
  • Une ville-monde. Se perdre au milieu des buildings ultra-modernes des grandes firmes multinationales, se noyer parmi les flots de touristes dans le grand carrefour de Shibuya, ou encore se retrouver comme une sardine dans le métro, et se rappeler que quelques vingt-cinq millions d’autres personnes habitent dans la même ville que vous.
  • Le monde d’une autre époque. Tomber au détour d’une rue sur un petit temple coincé entre deux immeubles, parce l’une des plus grandes forces du Japon est de savoir repousser toujours plus loin les limites de la modernité, tout en préservant sa part indispensable de croyance et de tradition.
  • Le monde au naturel. Apprécier chaque instant de son jogging matinal dans les parcs environnants, être éblouie par les couleurs de l’automne et des érables rougeoyants, et ne jamais se lasser du silence, de la sérénité, et de la douceur de vie qui règnent ici.
  • Un monde de saveurs. Découvrir de nouveaux plats et surprendre sans cesse son palais par le raffinement et/ou l’excentricité de la cuisine japonaise.

Je pourrais prolonger cette liste encore indéfiniment, mais je préfère m’arrêter ici et laisser les photos parler à ma place… Sur ce, je m’en vais chercher ma mère et ma soeur à l’aéroport, et si je ne poste rien avant: joyeux Noël à toutes et à tous !  ⸝₍̗⁽ˆ⁰ˆ⁾₎͕⸍∘˚˳°✧

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un trimestre au Japon »

  1. je suis tellement contente de connaitre ce beau pays à travers toi et surtout de savoir que tu es. heureuse de découvrir de jour en jour un peuple dont la civilisation est si différente de la notre .
    Continue à nous envoyer tes articles qui sont toujours un régal pour nous .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s